En relisant mes notes du deuxième mois, je me suis rendu compte de plusieurs choses. J’avais le morale assez changant ! Je ne me rappelais pas avoir était aussi mal, c’est un bon point positif puisque je retiens du coup  que le bon côté. Mais en tout cas, en me relisant, j’ai pensé utile de vous faire partagé mon état d’esprit à ce moment là de mon changement.

J’ai eu une période d’abord où j’arrêtais pas de faire des cauchemards , rêvant toujours que je n’arrivait pas à maigrir et que au contraire je grossisais. Quand je me suis raisoné , j’avais la hantise de manger du sucré, le moment du déjeuné était redoutable pourtant je suivais à la lettre le régime de ma nutritionniste. Puis j’ai remarqué qu’au travail j’étais plus fermé. Mes collègues en grande partie féminines me chariaient souvent à propos de mes efforts et c’est parce que l’on ce taquinait beaucoup. Mais au finale jene le vivais pas très bien même si ça n’avait rien de méchant, j’ai fini par avoir la boule au ventre en allant bosser parce que ça me rappelé des souvenirs du collèges. MAIS je ne voulais pas me sentir mal pour rien les choses avaient changées pour moi .

C’est là que arrive la 2eme partit de mon deuxieme mois de transformation. J’ai décidé de me lever avec les idées positives et de raisoonner autrement pour pouvoir mener à bien ma bataille. Je n’avais pas à me sentir plus agréssé que d’habitude par les paroles ou les regards des gens, et de toute façon je faisait tout pour changé. A partir de ce moment là j’ai plus douté de moi, je me sentais plus en phase avec tous les efforts que je faisait et d’un coup je me suis senti plus léger. Oui léger. J’avais une part de noirceur qui c’était envolée et j’arrivais à mieux cernais mes objectifs.

Avec du recule, c’est vrai que ce deuxieme mois de changement a été dur je me le rapelait pas comme sa. Mais c’est la réalité pourtant et je trouve important que vous le sachiez, si vous etes comme moi et que vous voulez entammer un changement ou que vous êtes en plein dedans. Vous êtes pas seuls et c’est pas vrai que c’est toujours facile d’avancer même si on est épaulé. C’est pas vrai qu’on maigri vite. C’est pas vrai que des fois on craque pas. C’est pas vrai que des fois on veux pas tout arrêté ! Mais il faut tenir parce que tout ça n’est pas fait pour rien.