J’avais décidé de prendre des notes de cette nouvelle vie, pour me rappeler à chaque fois que je le voudrais, les conditions dans lesquelles j’ai avancer. Je voulais aussi me souvenir des sentiments, des ressentis et des sensations. Je pensais que je pourrais du coup mieux être fier de mes progrès et de mon parcours du combattant. Oui je dis bien du combattant.

Le premier jour, quand je relis mes notes, à peine quelques lignes, je peux me souvenir de ma motivation ce jour là. Je me rappelle l’état d’esprit du jour. J’étais anxieux mais aussi déterminé. J’avais prit rendez-vous chez un nutritionniste (je vous donnerais plus tard le plan de mes repas) et je commençais ma première séance de sport.

Sport était un bien grand mot… je suis allé courir 15 min pas très loin de chez moi. J’ai cru que j’allais mourir. Aucun souffle et la perte rapide de motivation. Je me suis arrêté en plein milieu de la rue essouflé comme jamais. Je me suis assis sur le trottoir, il était pas loin de 19h. J’ai pensé utile d’aller faire les courses avec la liste de la nutritionniste et de me renseigner sur des forums et des sites spécialisés, au niveau des conseils pour les personnes comme moi. J’étais preneur de tout. J’avais peur de laisser tomber rapidement et de me démotiver définitivement.

J’ai passé la soirée sur l’ordi, à lire ou écouter des témoignages, j’ai fini par dériver sur des vidéos de courses de motos, c’est là que j’ai compris que je devais aller me coucher.

Je sentais que je m’étais égaré et qu’il ne fallait plus que je fasse les choses comme cela. Je devais garder en tête mes objectifs et resté concentré. Je me couché le tête pleine de bonnes résolutions.